Dégustation surprise : traditionnelle ou crémeuse ?

Les hivers québécois ont la réputation d’être particulièrement rigoureux et même si nous avons été frappés par quelques tempêtes de neige de moins qu’à l’habitude au début de la saison, tout semble maintenant être revenu à la normale. Prenons à titre d’exemple mercredi dernier, journée où nous avons reçu un véritable cocktail météo en moins de 24 heures : neige, giboulée, grêle, verglas, pluie et inondations, sans oublier les pannes de courant qui ont privé d’électricité plus de 16 000 Montréalais pendant une bonne partie de la journée.

Cela étant dit, tentez maintenant de deviner quelle soirée j’avais choisi pour inviter des amis à souper afin de procéder à une dégustation de salades de chou surprise. Si vous avez répondu : celle qui marquera les annales récentes comme l’une des soirées où il était excessivement difficile, voire quasi impossible de se déplacer, bravo, vous avez vu juste ! Donc, dans l’intérêt du sérieux de mon expérience sociologique où s’affronteraient en duel la salade de chou traditionnelle et la salade de chou crémeuse, je me suis botté le derrière pour me rendre à l’épicerie, au péril de ma vie ! J’espérais ainsi éviter à mes convives le fardeau associé à un souper-partage, mais je souhaitais surtout rendre plus invitant le déplacement périlleux qu’ils devraient faire pour se rendre jusque chez moi : « Ne vous inquiétez pas les amis, je m’occupe de tout ! Sentez-vous toutefois bien à l’aise de passer par le dépanneur pour prendre une bouteille de vin ». En somme, nous avons été moins nombreux que prévu, mais la dégustation surprise organisée dans le contexte d’un souper entre amis m’aura tout de même permis de me rendre (quasiment) au fond de la question et de découvrir quelle salade de chou remporterait les grands honneurs : la traditionnelle ou la crémeuse.

Screen Shot 2016-01-15 at 6.04.56 PM

Tout d’abord, j’ai dû choisir des mets qui ne favoriseraient pas le choix d’une salade de chou au détriment de l’autre. Puisque j’étais au beau milieu d’une semaine ultra occupée, moins de préparation me demanderait le souper, le mieux ce serait. J’ai bien pensé à la possibilité de faire appel à la mijoteuse, mais je me suis rapidement ravisé, découragé à la vue de l’innombrable choix de recettes qui s’offraient à moi. J’ai opté pour un « buffet dînatoire » composé de salades, de baguettes, de fromages et de saumon coupé en dés, provenant de chez mon poissonnier préféré, auquel j’ai ajouté un filet d’huile d’olive, une pincée de sel et un peu de poivre pour l’apprêter avec simplicité façon tartare. Évidemment, les vedettes incognito du repas trônaient sur la table : la salade de chou fameuse Moishes, reconnue pour son goût frais où se mélangent saveurs de sucre et de vinaigre, et la salade de chou crémeuse Moishes, plus riche, mais au goût tout de même légèrement acidulé.

Mes invités se sont pointés vers 21 heures avec en main les vins de dépanneur les plus fins, en plus d’être trempés, glacés et heureusement affamés. Après que mes convives aient pris quelques minutes pour se réchauffer (j’ai la chance d’avoir un proprio qui rend la température ambiante comparable à celle des Tropiques), la soirée était lancée et nous remplissions nos assiettes de mets frais qui n’ont rien des mets habituellement servis en ce temps froid de l’année. L’humeur était à la fête. Dans le temps de le dire, il ne restait déjà plus de salade de chou traditionnelle, les invités l’ayant choisie pour agrémenter les autres salades ou pour accompagner les autres mets. J’ai aussi remarqué que mes amis trempaient leur pain baguette dans la saumure de la salade, ce qui m’apparût un peu bizarre, mais comme on dit : tous les goûts sont dans la nature

PastedGraphic-4

Après un verre de vin ou deux, quelques invités se sont laissé tenter par la salade de chou crémeuse qui jusque-là, n’avait attiré qu’un seul convive. Les portions étaient plus petites, mais chaque bouchée procurait une satisfaction évidente. Cette fois-ci, le pain ne s’est pas fait aussi populaire et un ami y est allé d’une empilade de salade de chou crémeuse pour former une sorte de galette, substitut de féculent, sur laquelle il a déposé quelques dés de tartare de saumon, arrosés d’une généreuse quantité de sauce sriracha, avant de dévorer le tout avec la plus grande satisfaction.

Moi qui suis habituellement méfiant de tout ce qui semble très riche, je me suis laissé tenter par cette création culinaire, à mon plus grand étonnement et sans aucun regret, je l’avoue… Et dire que si ce n’avait été de la tournure inattendue et conviviale qu’a prise la soirée, je n’aurais probablement jamais découvert toutes les possibilités culinaires que recèle la salade de chou !

Screen Shot 2016-01-15 at 6.04.32 PM

Il semble que ma nouvelle passion pour la salade de chou crémeuse soit partagée. En effet, selon le propriétaire de Moishes Lenny Lighter, les clients du restaurant qui y goûtent une première fois ne peuvent plus s’en passer. « Au restaurant, nous n’offrons que la salade de chou traditionnelle dont le goût se marie mieux à nos mets, souligne-t-il, mais nos clients raffolent aussi de la salade de chou crémeuse. Il arrive parfois qu’ils soient déçus de ne pouvoir en commander au restaurant, mais ils se réjouissent de savoir qu’elle est offerte en tout temps à l’épicerie. »

Ma soirée ne s’est peut-être pas déroulée comme je l’espérais, mais j’ai eu droit à toute une réserve de restes. Quelle joie d’ouvrir le frigo le lendemain pour y trouver un appétissant morceau de saumon, des légumes et pas une, mais bien deux variétés de salades de chou qui me plaisent l’une autant que l’autre. En organisant ce duel entre la salade chou fameuse Moishes et la salade de chou crémeuse Moishes, j’ai aussi découvert des mets savoureux et réconfortants pour un souper partage qui ne m’a demandé presque aucune préparation. Bien que l’expérience ait mené au couronnement de la salade de chou traditionnelle, avec le recul, je réalise que c’est réellement moi qui suis sorti gagnant !

Chroniqueuse: Kelly Hurcomb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s