Les conseils du New York Times pour une poitrine de poulet délicieusement juteuse

« Un petit coup de gueule pour commencer : je préfère mes poitrines de poulet désossées avec la peau. Or, elles se font plutôt rares dans la majorité des supermarchés. Pourquoi donc avons-nous fait des volailles désossées-sans-la-peau la nouvelle norme? Basta la phobie du gras! Un peu de peau ajoute une bonne dose de saveur et empêche la viande de s’assécher.

La solution? Vous trouverez parfois des poitrines recouvertes de leur peau et attachées au sternum et aux côtes, que vous pourrez aisément retirer. Encore plus simple : demandez l’aide de votre boucher, qui se fera un plaisir de vous préparer la coupe de viande désirée. »

13600236_1000348066746679_2040530642387794489_n

Quel bonheur de voir ces conseils prodigués par David Tanis dans la rubrique City Kitchen du New York Times, dans un article intitulé « Pour un poulet tendre et juteux, suivez ces étapes » (For A Tender, Juicy Chicken, Follow These Steps). Gageons que le nouveau poulet désossé sans peau de Moishes serait en plein dans les cordes de Tanis. En suivant les étapes simples proposées dans son article (que vous pouvez lire dans son entièreté ici), vous serez vous aussi en mesure de cuire le poulet le plus tendre qui soit sur le barbecue.

Voici quelques extraits choisis :

« Une poitrine de poulet désossée parfaitement cuite demeure juteuse, et c’est cette tendreté que vous voulez obtenir pour réaliser la salade estivale au poulet grillé proposée cette semaine – même si la notion semble relever de l’oxymore. Une cuisson parfaite est aisément réalisable, et en vaut amplement l’effort.

03KITCH1-WEB-master768

Pour une poitrine de poulet grillée tendre et juteuse, suivez ces conseils tout simples : maintenez le feu à intensité modérée et – voici l’étape cruciale – évitez de trop cuire la viande.

Je recommande toujours de cuire les poitrines de poulet à feu moyen vif (pour empêcher que l’extérieur de la viande ne devienne coriace) jusqu’à ce qu’elles soient tout juste cuites, puis de les laisser reposer avant de les trancher, comme vous le feriez pour un rôti. Vous permettez ainsi aux jus d’être redistribués dans la poitrine, pendant que la chaleur résiduelle continue de cuire légèrement la viande. »

03KITCH3-WEB-master675

Pour d’autres conseils sur la cuisson du poulet, lisez l’article complet en suivant le lien ci-dessus.

 


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s